Un dessin attribué au Parmesan restitué à ses ayants droit spoliés
a ministre de la Culture et de la Communication Audrey Azoulay a restitué le 13 mars un dessin attribué au Parmesan, Les noces d'Alexandre et Roxane, aux ayants droit de Federico Gentili di Giuseppe, un collectionneur italien juif dont les collections ont été dispersées en 1941, un an après son décès. Cette restitution s’inscrit dans […]
a ministre de la Culture et de la Communication Audrey Azoulay a restitué le 13 mars un dessin attribué au Parmesan, Les noces d'Alexandre et Roxane, aux ayants droit de Federico Gentili di Giuseppe, un collectionneur italien juif dont les collections ont été dispersées en 1941, un an après son décès.
Cette restitution s’inscrit dans le cadre de la politique du ministère de la Culture d’accélérer les restitutions des œuvres spoliées à leurs ayants droit, et qui avaient été confiées à la garde des musées nationaux après la guerre. Dans le cas de ce dessin attribué au Parmesan, les biens de Federico Gentili di Giuseppe avaient été vendus à Drouot en 1941, après sa mort. La vente avait rapporté 4,7 millions de francs de l’époque. Un administrateur provisoire avait été désigné à la demande d’un créancier en l’absence de ses deux enfants, Marcello et Adriana, qui avaient dû fuir Paris en raison des persécutions contre les juifs. Le créancier avait prétendu que les enfants se désintéressaient totalement de la succession de leur père. La justice a considéré que la vente de 1941 était contrainte et spoliatrice, dans la mesure où elle n’aurait sans doute pas eu lieu si les deux héritiers n’avaient pas dû quitter Paris. Le dessin est revenu en France en 1948, pour être ensuite remis en 1951 au département des arts graphiques du musée du Louvre. Grâce aux recherches du groupe de travail sur la provenance de ces biens qui a pu dépouiller des catalogues de vente numérisés par l’Institut national d’Histoire de l’art (INHA), et avec le soutien financier de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, on a retrouvé avec certitude la trace du dessin dans la vente de 1941 à Drouot. En 2000, l’Art Institute de Chicago, qui possède un buste de Francesco Mochi provenant de la collection de Federico Gentili di Giuseppe, avait trouvé un accord avec les ayants droit du collectionneur. L’Art Institute leur a partiellement racheté la sculpture et les héritiers ont fait don de la somme restante au musée.   Nota original:https://www.connaissancedesarts.com/marche-de-lart/un-dessin-attribue-au-parmesan-restitue-ses-ayants-droits-spolies-1165223/

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *